Hyacinthus

  Vois sur ces canaux
  Dormir ces vaisseaux
Dont l’humeur est vagabonde ;
  C’est pour assouvir
  Ton moindre désir
Qu’ils viennent du bout du monde.

  — Les soleils couchants
  Revêtent les champs,
Les canaux, la ville entière,
  D’hyacinthe et d’or ;
  Le monde s’endort
Dans une chaude lumière.

Là, tout n’est qu’ordre et beauté,
Luxe, calme et volupté.

L'hyacinthe, le myrte à l'adorable éclair
Et, pareille à la chair de la femme, la rose
Cruelle, Hérodiade en fleur du jardin clair,
Celle qu'un sang farouche et radieux arrose !